Même sans toi

Même sans toi

Même calme jardin, un secret de quartier,
Transmis par les doyens aux nouveaux initiés,
Même sourire au coin de mes lèvres usées,
Quand l’alliance à ma main me renvoie ton reflet.

Même soleil d’hiver aux portes du printemps
Qu’une pluie passagère exacerbait en blanc,
Mêmes chaises de fer qu’on préférait au banc
Pour deux, la belle affaire, on n’avait pas vingt ans.

Même musique au cœur, jouée par des troubadours,
De plaisants amuseurs qui te faisaient la cour,
Même petite odeur sucrée, pommes d’amour,
Qu’on dévorait à l’heure où se couchait le jour.

Même rire, malice en dessous des étoiles
Quand l’agent de police, alerté, parlait mal,
Même fuite complice alors que le signal
Envoyait la milice au creux du pastoral.

Même mélancolie que le jour de ta mort,
J’entends les coups, les cris qui résonnent encore,
Même tristesse inouïe quand j’ai senti ton corps
Se vider de sa vie sur un ultime accord.

Mêmes yeux demi clos, et la promesse faite
Qu’on se verrait là-haut, sans que rien ne s’arrête
Même si c’était faux, même si c’était bête,
Je m’accroche à ces mots pour ne pas perdre tête.

Même jour, même endroit, mais dix années d’écart,
Dix ans passés sans toi à vouloir te revoir ;
Même gamin tremblant à la trouille du noir,
Qui se sort du néant qu’a laissé cette histoire.

Même très lentement, prendre un nouveau départ.

Publicités

10 Réponses to “Même sans toi”

  1. Marie_line Says:

    J’adore cette photo. J’aime le message qu’elle renvoit et j’aime le message de ton poème ainsi que ton poème. C’est assez compliqué en effet de se sortir du néant après un coup dur mais on y arrive avec le temps et finalement rien a beaucoup changé. J’espère que tout va mieux. bizous et a bientot

  2. tom Says:

    humm..que dire à part bravo..
    t’as sû mettre des mots sur ces émotions..
    c’est triste mais beau. t’es vraiment doué ^^
    à bientôt !

    tho.

  3. choco Says:

    un texte très noir…Tu parles beaucoup de mort dans tes écrits. Ton poème est très beau, j’ai beaucoup aimé. Mais d’où vient toute cette noirceur? J’aimerais bien le savoir!

  4. Stef Says:

    Oh Niels Niels Niels, j’étais à mon festival ben & Jerry’s a t’écrire un long texto, mais j’avais plus de crédiiiit! Bon dis m’en plus par mail!

    Quand à ton texte, je l’ai lu, beaucoup aimé, Niels tu es parfait, tu me donnes envie de lire, ce qui est rare. Niels tu as un nez exquis. Non je ne suis pas bourré, juste méga crevé, mais tu l’as ton long commentaire.

    peace & love.

  5. luciole Says:

    Un nouveau départ… « On ne refait pas sa vie, on continue seulement ». Mais il est vraiment difficile de continuer, parfois, on a l’impression de trahir, d’abandonner trop…
    Heureusementque c’est possible.

    Bonnes vacances si tu en as. =)

  6. Tulipe-qui-pagaie Says:

    Personnellement, là, j’en viendrais presque à regretter mon autre commentaire, car ce poème est vraiment très bien. Vraiment.

    (En fait, je n’accroche pas à tes récits, qui me rebutent presque, ni même à l’autre poème plus bas, mais là, je dois dire que c’est fichtrement beau.)

  7. Cécile Says:

    Les promesses qu’on fait à ceux qui partent en premier sont des défis à relever. Des promesses qu’on se fait à soi-même, ne pas l’oublier, l’aimer à jamais. Continuer à vivre malgré la perte, continuer à vivre mais jamais comme avant. Quand il ne sera plus là, moi aussi je partirai un peu. Je crois. Certains meurent trop tôt. Lui, il sait combien de kilomêtres il a encore sous le pied. N’aurait-il pas été préférable qu’il l’ignore ? C’est dur d’aimer la vie pour deux.

  8. tinissou Says:

    Marie-Line > Tout va bien, tout va mieux. Merci de t’en inquiéter. ^^

    Tom > Je crois savoir comment tu es arrivé là, même sans comprendre pourquoi, et le compliment me va droit au coeur.

    Choco> Je le trouve malgré tout optimiste, celui-là, je crois. La majorité de ce que j’écris est « noir », ou plutôt mélancolique, peut-être parce que si j’ai toujours su être heureux dans ma vie je n’ai jamais réellement réussi à le mettre en mots, ce bonheur que tout le monde poursuit. Et puis la tristesse se prête mieux à l’écriture je trouve…

    Stef > 😉

    luciole > Non, nada, que couic, je trime tous les jours ! ^^

    Tulipe > Si un seul texte peut te faire rester sur ce blog, si c’est celui-ci en plus, alors tant mieux. Peut-être… peut-être qu’arriveront d’autres mots sur lesquels on saura se (re)trouver, alors.

  9. shetty Says:

    wow… il y a bien longtemps qu’aucun poeme ne m’avait fait pleurer. le thème est très triste, mais les mots sont justes, et le sentiment passe. courage… peut être quelqu’un d’autre qur toi voit-il la vie par tes yeux desormais.

  10. Louis Says:

    Ouais Niels on t’aime! On aime les gnous aussi!
    Ne l’oublie jamais.
    Schouss

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :